Pourquoi j'écris?

J’écris depuis que j'ai l'âge de 15 ans.  À l'époque, j'écrivais surtout des poèmes.

Depuis, j'ai terminé un baccalauréat en communication et, dans le cadre de mon travail de directrice d'organismes à but non lucratif, j'ai écris beaucoup de textes sans y trouver un réel sentiment de satisfaction.  En parallèle, j'ai toujours su que, un jour, j'allais écrire un livre.

Puis, à la suite de mon CRASH de vie, en 2019, j'ai publié mon premier livre intitulé La quête : celle qui danse avec le sable.  À partir de ce jour, j'ai su qu'il s'agissait là de ma véritable mission et que, hors de tout doute, je devais en faire mon métier. 

J'aime écrire sur les différentes quêtes de l'être humain.  J'aime écrire sur la vie.  J'écris pour mettre un mot sur les malaises qui empoisonnent et qui emprisonnent l’existence. J’écris pour expulser les émotions néfastes des désordres.  J’écris pour donner de l’espoir.  J’écris pour moi.

J’écris pour vous.

En juillet 2009, complètement épuisée, j'ai provoqué le CRASH de ma vie.  À la suite d'une rupture amoureuse très douloureuse, d'un seul coup, j'ai tout quitté : mon emploi, mon salaire, mon fonds de pension, ma maison, mes meubles, ma ville, mon réseau social, mes amis, ma famille, ma psy, mon poids, ma sécurité, mon confort, mes idéaux, mes croyances et mes promesses.  Debout, devant la falaise, je me suis laissé tomber dans le vide.

Il était temps pour moi de trouver la guérison dans la solitude et l'isolement.

C’est lors d’un voyage dans les déserts de l'Arizona que j'ai entamé la vraie traversée du désert de ma vie.   C'est là qu’a commencé ma quête ultime : devenir mon  vrai soi. Pendant huit longues années, j'ai rebâti ma vie au complet. 

Aujourd'hui, pour encore plus de sens, j'ai réduit mes activités professionnelles à l'écriture et je pratique la légèreté intuitive qui m'invite à ne plus vivre dans le stress, les indicatifs de performance et la surcharge mentale, mais plutôt dans la paix, le plaisir et la liberté.

Vivre avec moins pour vivre plus...

Pendant huit longues années de quête, comme Santiago, le personnage principal du livre L'Alchimiste de Paulo Coelho, j'ai cherché, trouvé et suivi ma légende personnelle.  En fait, il s'agit de la même qu'il y a 35 ans...  Comme Santiago, j'étais assise dessus et je ne la voyais pas.

Comme Santiago, la traversée du désert a été longue, parsemée d'embûches et a demandé une dose exceptionnelle de courage, mais elle a aussi été empreinte de moments divins qui m'ont menée vers le véritable amour: l'amour de soi.  L'amour bienveillant qui pousse vers la pulsion de vie.

 

 

La vie est magnifique!  J'ai une confiance aveugle en elle et je la remercie pour tous ses miracles au quotidien.  Aujourd'hui, j'aspire à vivre léger constamment en connexion avec moi-même.  Forte, passionnée et visionnaire, j'ai toujours mille et un projets en tête et j'espère, grâce à ceux-ci, apporter ma contribution positive dans ce Monde, car maintenant, je sais que, avec du travail, du courage et de la détermination, TOUT est possible.

Je termine en vous remerciant, chère amie, cher ami, pour tous vos bons mots et vos sourires chaleureux lorsque je vous rencontre lors de différents événements.  Vous êtes à la base de tout ce que je fais...

Avec toute ma gratitude et ma bienveillance,

Chantal